vaccin contre la grippe

La vaccination contre la grippe est inutile, dangereuse et inefficace…

Durant des années, beaucoup de complications sérieuses parmi les personnes âgées ont eu lieu suite à ces campagnes de vaccination anti-grippale, notamment des complications pulmonaires fatales. Mais ce n’est pas grave, bien au contraire c’est même excellent pour les caisses de retraite qui voient leur nombre de prestataires diminuer…
Ces complications ne sont malheureusement pas les seuls effets secondaires désastreux du vaccin, plusieurs études ont mis en lumière une augmentation de la maladie d’Alzheimer chez ceux qui sont régulièrement vaccinés contre la grippe. Les causes sont principalement dues aux vaccins qui contiennent des fragments d’ARN à double brin qui ont la particularité de bloquer une certaines familles de gènes et de neurones déjà fragilisés par les vaccinations successives.
Comme chaque année il y a au moins plusieurs milliards de souches virales potentielles prêtes à anéantir l’humanité de cette planète, une étude à révéler que dans un mètre cube d’air, on trouve entre 1,5 et 40 millions de virus. Comment font les pros pour savoir laquelle de ces souches va être virulente cet hiver ? Ils font certainement appel à des médiums ou voyants car ils nous sortent un vaccin bien précis tous les ans…Moi je me pose une réelle question, pourquoi la recherche persiste-t-elle sur l’élaboration de vaccins (plus ou moins efficaces) plutôt que sur la maladie elle-même ?
Pourquoi le protocole de la médecine moderne concernant la grippe fait-il semblant de soigner cette maladie purement virale à grand coup de campagnes massives, couteuse et dangereuse de vaccination alors qu’une grippe est relativement facile à soigner ?
 
Le nouveau président américain met en garde contre les vaccins contre la grippe qui, dit-il, sont la plus grande «arnaque» de l’histoire médicale.
 
The Lancet (10-8-74) contient les détails d'une étude impliquant 50000 employés des postes et les vaccinations contre la grippe : "...les résultats jusqu'à présent obtenus démontrent sue l'offre annuelle d'une injection du vaccin dans une vaste industrie n'a pas entraîné une réduction significative de la maladie."
 
Le dernier rapport publié en 2013 par le Ministère de la Justice («Tribunal des Vaccins ») concernant les dédommagements, par les services de la Santé (Health & Human Services), des personnes dont la santé a été endommagée ou qui sont mortes à la suite de vaccinations, a été rendu public en décembre 2013. Ce rapport couvre la période du 16/08/2013 au 15/11/2013. Le rapport est disponible sous forme de Power Point: ICI.
139 plaintes ont été traitées au cours de cette période. Pour 70 d’entre elles, un dédommagement a été accordé. Ainsi, un peu plus de 50% des personnes qui avaient introduit une plainte pour dommages vaccinaux ont été indemnisées  pour cette période.
Le plus grand pourcentage pour dommages indemnisés concernait le vaccin contre la grippe. Les dommages les plus fréquemment enregistrés étaient de type Guillain-Barré (SGB). Pourtant, ces faits dissimulés dans un fichier du ministère de la Santé et des Services Sociaux ne sont jamais rapportés dans les médias traditionnels. Nous allons donc les signaler ici. ...
Les indemnisations obtenues pour les dommages ou les décès provoqués par le vaccin contre la grippe  sont supérieures aux indemnisations payées pour les onze autres vaccins. Pourtant, si l’on cherche à savoir quels sont les vaccins les plus vendus, on se rend compte que le vaccin contre la grippe arrive  seulement en 5ème position après le Prevnar, le Gardasil, le PENTAct-Hib et l’Infanrix/Pediatrix.
 
Non seulement le vaccin n’est pas sûr, mais il n’est même pas efficace, raconte le Dr Blaylock. « Le vaccin est complètement inutile, et le gouvernement le sait, » dit-il. « Il y a trois raisons pour lesquelles le gouvernement dit que les personnes âgées devraient se faire vacciner contre la grippe : une pneumonie secondaire bactérienne, l’hospitalisation, et la mort. Pourtant, une étude menée par le groupe Cochrane a étudié des centaines de milliers de personnes et a trouvé que le vaccin offrait une protection nulle contre ces trois choses pour la population générale. Il n’a offert aux personnes en maison de retraite que peu d’immunité contre la grippe, au mieux un tiers, mais seulement s’ils avaient choisi le bon vaccin. »
 
Le vaccin contre la grippe contient 25000 fois plus de mercure que ce qui est légalement autorisé dans l’eau potable
 

Le Dr J. Anthony Morris, virologiste et ancien chef de contrôle des vaccins qui travaille avec la FDA, est catégorique : "il n''existe aucune preuve que le vaccin contre la grippe soit utile. Ses fabricants savent bien qu''il ne sert à rien, mais continuent néanmoins à le vendre."

Attention au vaccin contre la grippe, plus dangereux que la maladie : 11 raisons pour lesquelles les vaccins contre la grippe sont plus dangereux qu’une grippe

Vaccination contre la grippe: un taux d’efficacité de 0% : La campagne de vaccination contre la grippe a été un véritable échec, cette année. Des données publiées hier révèlent que le Vaccintaux d’efficacité de la campagne de vaccination a été de 0% au Québec et ailleurs au Canada

 

vaccin contre la grippe A H1N1

OMS : le « pape de la grippe A » accusé de corruption ; On le surnomme « Dr Flu » (Docteur Grippe), le professeur Albert Osterhaus est le principal conseiller de l’Organisation mondiale de la Santé face à la pandémie de grippe H1N1. Depuis plusieurs années, il prédit l’imminence d’une pandémie globale et ce qui se passe aujourd’hui semble lui donner raison. Cependant, le scandale qui a éclaté aux Pays-Bas et fait l’objet d’un débat au Parlement a mis en évidence ses liens personnels avec les laboratoires fabriquant les vaccins qu’il fait prescrire par l’OMS. F. William Engdhal relate comment un expert peu scrupuleux a pu manipuler l’opinion publique internationale, surévaluer l’impact de la grippe H1N1, et faire la fortune des laboratoires qui l’emploient.

Les hallucinations après vaccins : Luigi, il y a 84 ans, quelques mois a commencé à prendre le tramadol (25 mg / jour) pour la douleur lombaire, puis mis en suspension. Il subit un traitement pour le diabète, la bronchite chronique et la cardiomyopathie ischémique et prend répaglinide (1,5 mg / jour), le salmétérol et de fluticasone (50 um / 500 mg deux fois par jour), allopurinol (150 mg / jour), la digoxine (0,625 mg / jour), le pramipexole (0,18 mg / jour), l'olmésartan (20 mg / jour), le pantoprazole (20 mg / jour) et le diltiazem (240 mg / jour).
Après le vaccin contre la grippe, il éprouve un malaise et décide, par lui-même, pour redémarrer en prenant tramadol pendant trois jours. Cinq jours après la vaccination, il commence à halluciner, devient agressif et violent et est hospitalisé et traité avec halopéridol et promazine.
Dans ce cas également, la visite neurologique et le CT excluent les causes organiques pour Luigi: tramadol est alors interrompue et hallucinations disparaissent dans les 24 heures.

 

Effets secondaires

Ils sont devenus narcoleptiques après avoir été vaccinés contre la contre la grippe A(H1N1) lors de la pandémie grippale de 2009-2010. Pour réparer ce préjudice, trois adolescents vont être indemnisés à hauteur de 600.000 à 650.000 euros par l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam).
 
Vaccin antigrippal (AGRIPPAL, FLUARIX, IMMUGRIP, INFLUVAC, MUTAGRIP, PREVIGRIP, VAXIGRIP)
 
liste
 
Maintenant, des preuves indiquent que les vaccins contre la grippe peuvent causer la maladie d’Alzheimer. Des recherches menées par le Dr Hugh Fudenberg, spécialiste en immunologie, montrent que ceux qui font régulièrement le vaccin contre la grippe augmentent leur risque d’avoir la maladie d’Alzheimer par 10. Il croit que cela est dû à la combinaison toxique de l’aluminium et du mercure dans le vaccin. En outre, le fait de le faire à une personne âgée (qui avec l’âge va naturellement avoir un système immunitaire plus faible) ne fera qu’augmenter ses chances d’avoir cette maladie.
 
vaccination antigrippale favoriserait les AVC après avoir prétendu que le vaccin antigrippal protégeait soi-disant des crises cardiaques et des AVC (alors que c’est justement l’inverse, les indices indiquant que la vaccination antigrippale favorise plutôt les AVC !)
 
Le British Medical Journal (BMJ), une des plus prestigieuses revues médicales au monde, a publié une étude prouvant une spectaculaire hausse de la narcolepsie provoquée par le vaccin Pandemrix, très largement utilisé contre la grippe H1N1 en 2009 

certains vaccins inactivent le système P-450 du cytochrome hépatique

L'interaction entre un vaccin et un médicament a été signalée qu’avec la vaccination antigrippale et quatre médicaments (l’aminopyrine, phenytoin sodium, théophylline et warfarine sodique) et avec la théophylline et vaccin BCG. Certaines de ces interactions sont encore non confirmées. Le mécanisme sous-jacent de l’interaction est considéré comme due à ce vaccin (comme un inducteur de l’interféron) inactivant le système P-450 du cytochrome hépatique

Les deux patients hallucinés 5-6 jours après avoir reçu le vaccin contre la grippe saisonnière. 1 Tramadol inactivation est médiée par le cytochrome CYP3A4 et en pourcentage mineur par le cytochrome CYP2B6, 2,3 tandis que la formation de son principal métabolite actif (M1) a lieu par l' intermédiaire du cytochrome CYP2D6. Il a été démontré que le vaccin contre la grippe peut diminuer l'activité du cytochrome CYP3A4 et que cette diminution atteint son maximum 7 jours après la vaccination

vaccin contre la grippe et personne agées / plus de 65 ans

Cette étude parue il y a près de 10 ans démontre que le prétendu bien-fondé de la vaccination antigrippale pour les personnes âgées est un mensonge éhonté. Aux Etats-Unis, la couverture vaccinale chez les plus de 65 ans est passée de 15-20% avant les années 1980 à 65% en 2001. On aurait donc du s’attendre à une diminution équivalente du nombre de décès liés à la grippe dans cette population. Eh bien, non, pas du tout. Non seulement cette inversion n’a jamais eu lieu mais c’est l’inverse qui s’est produit.
 
Notre ministre a-t-il aussi oublié qu’entre le 13 et le 27 février 2005, treize personnes âgées de 82 à 99 ans, toutes vaccinées contre la grippe, sont décédées dans une maison de retraite à Faulx, près de Nancy

 

Six résidants d'Ehpad morts à Lyon étaient vaccinés  :Six personnes âgées parmi les treize décédées de la grippe depuis le 23 décembre dans une maison de retraite de Lyon étaient vaccinées.

VACCIN CONTRE LA GRIPPE OU GÉNOCIDE ?:  De nombreux experts médicaux reconnaissent maintenant qu’il est plus important pour vous et votre famille de vous protéger du vaccin contre la grippe que de la grippe elle-même.

vaccins et métabolisation des médicaments

L'interaction entre un vaccin et un médicament a été signalée qu’avec la vaccination antigrippale et quatre médicaments (l’aminopyrine, phenytoin sodium, théophylline et warfarine sodique) et avec la théophylline et vaccin BCG. Certaines de ces interactions sont encore non confirmées. Le mécanisme sous-jacent de l’interaction est considéré comme due à ce vaccin (comme un inducteur de l’interféron) inactivant le système P-450 du cytochrome hépatique

Les deux patients hallucinés 5-6 jours après avoir reçu le vaccin contre la grippe saisonnière. 1 Tramadol inactivation est médiée par le cytochrome CYP3A4 et en pourcentage mineur par le cytochrome CYP2B6, 2,3 tandis que la formation de son principal métabolite actif (M1) a lieu par l' intermédiaire du cytochrome CYP2D6. Il a été démontré que le vaccin contre la grippe peut diminuer l'activité du cytochrome CYP3A4 et que cette diminution atteint son maximum 7 jours après la vaccination

H1N1, la grande tromperie?

Grippe H1N1 - Un vaccin dangereux

témoignage

H1N1 : A 8 ANS IL DEVIENT NARCOLEPTIQUE SUITE A UN VACCIN

VACCiN H1N1 UN POiSON TRES TOXiQUE

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.