Déni et Négationnisme médical 2

Médicaments, Holocauste, Totalitarisme : nous avons atteint le stade du NEGATIONNISME

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l’autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français.

Finastéride / propécia : contre la chute des cheveux

"Ce n'est pas lié a la drogue, c'est psychologique"(2018)

Commentaire du forum privé PFS : " Les crétins comme ce type causent presque autant de dégâts que la drogue elle-même"

Souvent altérée par la vie, la SSP est caractérisée par des effets secondaires sexuels, neurologiques et physiques dévastateurs qui persistent chez les hommes qui ont pris l'inhibiteur de l'enzyme 5-alpha réductase de type II, le finastéride.
 
En réalité c’est une véritable transformation des organes sexuels que subissent les victimes, avec rétrécissement des parties génitales, perte de sensibilité, poussée des seins, perte de l’odeur mâle. C’est le corps tout entier qui est impacté : fatigue chronique, perte de tonus musculaire, dysfonctionnements gastriques ; puis l’esprit, avec des difficultés à se concentrer, l’impossibilité à trouver le sommeil, l’impression de vivre dans un brouillard permanent (le « brain frog » disent les victimes américaines).
 
Et pourtant la pathologie qu'ils endurent n'est pas reconnue par le monde médical

 

Effets secondaires des anti-parkinsoniens : déni des médecins et des labos

"C'est dans ta tête"

Akathisie / TORTURE CHIMIQUE et négationnisme des médecins

Quoique la France soit l’un des pays où l’on consomme le plus d’antidépresseurs, elle a par miracle été épargné jusqu’ici par l’akathisie – tout comme elle a été épargné par le nuage de Tchernobyl. »
 
L’akathisie est un trouble, induit comme un effet secondaire des médicaments (y compris les ISRS et les antipsychotiques), qui peut amener une personne à ressentir une telle agitation intérieure intense que la victime est conduite à la violence et / ou au suicide. Il a été dit: « La mort peut être un résultat bienvenu ». Pour des raisons liées au fort pouvoir politique et de lobbying des compagnies pharmaceutiques, l’akathisie est rarement expliquée comme un effet secondaire possible des médicaments, et les professionnels de la santé et le grand public en savent très peu sur l’existence de ce trouble.
 

"les médecins ont tous nié que les médicaments auraient pu causer son état"

Vioxx, Célébrex...Déni et négationnisme des médecins

Le Vioxx, cet anti-inflammatoire prescrit dans l'arthrose aurait fait des dizaines de milliers de victimes aux Etats-Unis. Et en France ? Selon l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), notre pays aurait été miraculeusement épargné. Un peu comme quand le nuage de Tchernobyl s'est arrêté aux frontières..
 
Officiellement, le Vioxx n'a fait de mal à personne en France, où 500 000 personnes en ont régulièrement pris sur ces quatre années. Outre-Atlantique, il a été reconnu qu'il a provoqué des dizaines de milliers d'accidents cardiovasculaires et la mort d'environ 40 000 personnes. Le laboratoire a dû provisonner cinq milliards de dollars en 2005-2006 pour indemniser les victimes, puis verser, en 2011, 50 millions à l'Etat américain, qui l'a reconnu coupable de dissimulation.
 
La FDA est responsable de 140000 crises cardiaques et 60000 morts Américains.C’est un plus grand nombre de personnes qui ont étés tuées que dans la guerre du Vietnam.
 
« Combien de patients Merck a-t-il tué avec le Vioxx (rofecoxib) du fait de thrombose ? Dans son essai sur les adénomes colorectaux, Merck estima les événements thrombotiques et il y avait 1,5 fois plus de cas d’infarctus du myocarde, de mort subite cardiaque ou d’AVC sous rofecoxib que sous placebo pour 100 patients traités (1). Plus de 80 millions de patients ont été traités avec rofecoxib et, puisque 10% des événements de ce type sont mortels, une estimation brute est que le rofecoxib a tué environ 120.000 personnes
.

Vaccin HPV

Néanmoins, les autorités sanitaires nationales et les professionnels de la santé continue à nier toute relation de cause à effet entre les vaccins contre le VPH et les EI
 
Le professeur Peter Gotzsche, directeur du Nordic Cochrane Center, a récemment décrit en détail ses réserves concernant le vaccin contre le VPH et la manière dont les essais de sécurité du vaccin ont été menés
 
Ils reconnaissent même que seulement 10% des effets indésirables sont rapportés. On nous dit que ces rapports ne prouvent pas la causalité, mais ils ont été rapportés comme des rapports spontanés où le vaccin aurait été la cause. Quand les responsables de la santé responsables de la sécurité des médicaments vont-ils cesser d'ignorer ces signaux de sécurité?
 
Aucun autre effet indésirable n'a été identifié et le GACVS considère que les vaccins anti-HPV sont extrêmement sûrs.
 
Effets secondaires du vaccin gardasil et négationnisme de l'agence européenne du médicament

6248 Blessures permanentes et 144 décès suite au vaccin Gardasil contre le VPH: coïncidence ou scandale ?

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l’autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français

.

 

Benzodiazépines + opiacés / opioïdes ou dérivés : mortel

En 20 ans de pratique comme clinicienne en toxicomanie et alcoolisme, je n'ai jamais vu de décès accidentel chez les patients prenant dûment leur mélange de benzo et d'opioide.
 

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l'autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, puis sur traduire automatiquement, puis en français.

NON, la chimiothérapie ne tue pas les patients atteints du cancer

Si la chimiothérapie est un des traitements médicaux les plus lourds et provoquant des effets indésirables indiscutables, elle n’a cessé d’évoluer : les molécules et les techniques sont de plus en plus efficaces et préservent pour le mieux la qualité de vie des patients, pouvant aboutir à une rémission complète du cancer par ce simple traitement, ou en association à la radiothérapie et/ou la chirurgie
 
la chimiothérapie tue plus que le cancer (sauvegarde en anglais)
Voici les faits. En 1942, le Memorial Sloan-Kettering Cancer Centre tranquillement commencé à traiter le cancer du sein avec ces dérivés du gaz moutarde. Personne n'a été guéri. Essais de chimiothérapie ont également été menées à Yale vers 1943 où 160 patients ont été traités. Encore une fois, personne ne fut guéri.
Selon le Dr John Diamond, MD, Une étude de plus de 10.000 patients montre clairement que la chimio est supposée forte expérience avec la maladie de Hodgkin (lymphome) est en fait un mensonge. Les patients qui ont subi une chimiothérapie étaient 14 fois plus susceptibles de développer une leucémie et 6 fois plus susceptibles de développer des cancers des os, des articulations et des tissus mous que les patients qui n'ont pas subi une chimiothérapie. "
Le Dr Glenn Warner, décédé en 2000, était l'un des spécialistes les plus qualifiés du cancer aux États-Unis. . Il a utilisé des traitements alternatifs sur ses patients atteints de cancer avec un grand succès. Sur le traitement du cancer dans ce pays, il a déclaré: Nous avons une industrie de plusieurs milliards de dollars qui tue des gens, à droite et à gauche, juste pour le gain financier. . Leur idée de la recherche est de voir si deux doses de ce poison est mieux que trois doses de ce poison.
 
Les balbutiements de la chimiothérapie moderne remontent à la découverte de l’efficacité des tristement célèbres gaz moutarde sur les cancers. En 1942, les pharmacologistes Louis Goodman Alfred Gilman, examinant le potentiel thérapeutique de certaines toxines développées par l’industrie militaire, observèrent lors d’autopsies de soldats exposés au gaz moutarde soufré (sulfure de 2,2'-dichlorodiéthyle).
 
Cela signifie donc aussi que des milliers et des millions de personnes à travers le globe meurent chaque année dans des souffrances inhumaines et en raison de l’application d’un traitement absurde, meurtrier et totalement inefficace : la chimiothérapie !
 
"Malgré la large utilisation des chimiothérapies, la mortalité par cancer du sein n'a pas changé dans les 70 dernières années"
 
" l’institution biomédico-pharmaceutique qui était censée sauver la vie humaine sera devenue le meilleur moyen de la tuer."" l’institution biomédico-pharmaceutique qui était censée sauver la vie humaine sera devenue le meilleur moyen de la tuer."
 
En d'autres termes, la chimiothérapie, chirurgie et la radiothérapie faire tuer les cellules cancéreuses, mais ils doivent être utilisés dans de très faibles "doses", car ils ne ciblent pas les cellules cancéreuses. Les doses sont si faibles, et les dommages causés si haut, que les traitements contre le cancer orthodoxes ne peuvent pas guérir le cancer (qui s'est propagé) sans tuer le premier patient!
"la chimiothérapie tue plus que le cancer"
Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l'autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français.
 

La chimiothérapie tue le patient

"la chimiothérapie n'est pas efficace pour 90% des cancers"

NEGATIONNISME DES MEDECINS et syndrome sérotoninergique

Dr. Ann Blake Tracy
 
A ma plus grande surprise et pourquoi j'écris cet article, les médecins reconnaissent rarement le syndrome sérotoninergique. Personne ne m'a cru quand je leur ai dit que je soupçonnais que ma mère souffrait du syndrome sérotoninergique. Personne ne m'a écouté quand j'ai demandé qu'ils testent le syndrome sérotoninergique. J'ai reçu des commentaires de ce type d'un psychiatre: «Votre mère ne peut pas souffrir du syndrome sérotoninergique, c'est trop rare.» Le syndrome sérotoninergique n'est pas rare, mais les médecins qui l'identifient le sont
 

Négationnisme des médecins et horribles symtômes de sevrage aux neuroleptiques

« si le sevrage des neuroleptiques vous rend tellement malade que vous allez aller à l’hôpital… de nombreuses personnes signalent que les hôpitaux nient le fait que les neuroleptiques soit à l’origine de cette réaction horrible. C’est aussi ce qui m’est arrivé. »
 
Ils font passer cela comme une rechute : c’est faux, les preuves.
 
Les symptômes de sevrage sont souvent diagnostiquée à tort comme un retour de la maladie ou le début d’une nouvelle, pour lesquelles les médicaments sont alors prescrits. Au fil du temps, cela conduit à une augmentation du nombre de toxicomanes, à long terme.

 

Négationnisme des médecins et maladie de lyme / La Borréliose

Il faut savoir qu'en France, en ce début 2017, il y a un véritable négationnisme au sujet de la phase tardive de la maladie de Lyme, dont les "experts" ne veulent absolument pas entendre parler
 
Aux rois de l’obscurantisme, partisans de la Terre Plate, empêcheurs de soigner en rond et accros au mensonge –  oui, vous, la clique infernale et nuisible du CNR Borrelia de Strasbourg; les pseudo-professeurs des CHU de Nancy, d’Orléans, Limoges, Clermont-Ferrand… et tous les autres suiveurs déjà prêts à s’engouffrer dans la brèche et « l’effet de mode » du Lyme, afin de faire se multiplier comme des champignons des pseudo-consultations pluridisciplinaires soi-disant « spécialisées » afin de brasser de l’air et orienter au plus vite les lymés chroniques vers la sortie et surtout vers la psychiatrie !
Vous aussi, les « négationnistes du Lyme », vous couvrirez un jour de honte et de ridicule lorsque la Vérité vous sautera à la gueule, et je vous souhaite bien des nuits sans sommeil, hantées de tous les morts que vous aurez sur la conscience !
 
SIGNER LES PÉTITIONS diffusées sur le net
ADHÉRER AUX ASSOCIATIONS :  voir plus bas
Participer aux différentes actions en justice mises en place par les associations
Écrire aux députés et sénateurs de votre région
Écrire à ceux qui se sont déjà exprimés  sur le sujet (cliquer puis descendre dans la page)Écrire à la Ministre de la Santé : par courrier postal ou via le formulaire en ligne du Ministère.
Acheter le livre de Viviane Schaller : Maladie de Lyme, l'épidémie qu'on vous caché
Acheter le livre de Roger Lenglet et Chantal Perrin : L'Affaire de la maladie de Lyme: Une enquête
Acheter le livre du Pr Christian Perronne : La vérité sur la maladie de Lyme    
Fond de dotation destiné au financement de la recherche sur la maladie de Lyme : IFL - "I for Lyme"
Participer à l'enquête "Tiques et France" -  supervisée par le Pr Perronne - cliquer sur "formulaire principal"  
En parler autour de vous
 
Quatorze ans de diagnostics erronés
Le médecin lui parle de maladie auto-immune, lui explique qu’elle souffre d’un déficit immunitaire. Elle accumule les prises de sang, on lui parle de leucémie, de lymphome, de sida. Son état s’améliore vers 2007, mais après une crise de stress, elle rechute. Le tout dure quatorze ans. Aujourd’hui encore, son élocution est difficile.
Le professeur Christian Perronne dénonce depuis des années le déni autour de la maladie de Lyme chronique. Pour lui, et pour la centaine de médecins qui lancent dans "l'Obs" un appel à la ministre de la Santé, il faut agir. Vite.
Alors qu’elle se répand dans le monde à toute allure (de l’Asie à l’Amérique du Nord, du Nord de l’Europe à l’Afrique subsaharienne), les autorités françaises restent dans le déni. Le manque de formation sur Lyme de la majorité des médecins entraîne d’innombrables erreurs de diagnostic et de traitement, à l’origine de l’errance médicale des personnes atteintes. Les malades vivent alors l’enfer. Et les rares médecins qui les identifient et les soignent de façon performante font l’objet de représailles au nom de la maîtrise comptable des assurances maladie.
 
Pendant combien de temps encore les autorités françaises continueront-elles d'ignorer la Borréliose de Lyme,ses dangers, sa pandémie galopante, l'incurie des autorités médicaleset sanitaires françaises ? Ces autorités qui non seulement pratiquent l'omerta, mais vont jusqu'à nier l'existence de la maladie de Lyme chronique et, plus grave encore, à réprimer durement tout professionnel de santé qui affirme le contraire ?
 
C'est dans votre tête !

L’huile de cannabis : traitement efficace contre le cancer ? Faux

Face à la perspective d’une chimiothérapie, de nombreuses personnes atteintes d’un cancer se demandent s’il existe une option plus « naturelle » et sans effets secondaires pour guérir leur cancer. En faisant des recherches, elles tomberont inévitablement sur des sites internet et des vidéos où on affirme que de nombreuses études scientifiques « prouvent » que le cannabis « guérit » le cancer.
Malheureusement, il s’agit d’une grossière exagération des preuves scientifiques existantes sur les propriétés anticancérigènes des cannabinoïdes.

Pr AUTHIER : "La double souffrance des symptômes et de la non-reconnaissance de la pathologie"

Dépakine

un pied de nez à ces experts pourris de l'#ONIAM qui osent dire que mes enfants n'ont rien! Malgré le fait que le #diagnostic d'#autisme a été posé par Centre Hospitalier ainsi que les #experts du civil et du #TA. L'ONIAM va fusionner et nous allons virés ces experts #malveillants à l'égards des #victimes de la #Dépakine Encore ce matin un papa qui me téléphone dévasté que la #mort de sa petite Elodie à l'âge de 3 semaines ne soit reconnu qu'à 50% ils sont dévastés!!! Il faut arrêté cela c'est un massacre! Ces experts sont des bandits !
Nous n’avons reçu de Sanofi et des autres personnes impliquées que du déni, du mépris. Nous étions des illuminés. Nous avions pourtant raison, hélas ! [1] »

STOP AU NEGATIONNISME DES MEDECINS !

Ajouter un commentaire