livres médecins ou assassins

Confessions d'un médecin hérétique

Confessions of a Medical Heretic de Mendelsohn Robert S.
je considère le médecin qui pratique la médecine moderne comme le plus grand danger pour la santé  » les médecins sont malhonnêtes, corrompus, immoraux, malades, peu éduqués et carrément plus stupides que le reste de la société. Lorsque je m’apprête à rencontrer un médecin, je me vois devant une personne bornée…» « les gens seraient en bien meilleure santé si la médecine moderne disparaissait à 90% » Confession d un medecin heretique
Confession d un medecin heretique

COMMENT EMPECHER VOTRE DOCTEUR DE VOUS TUER

« La personne qui a le plus de probabilité de vous tuer n’est pas un parent ou un ami ou un agresseur ou un cambrioleur ou un conducteur ivre. La personne qui risque le plus probablement de vous tuer est votre docteur. »
Comment ne pas se faire tuer par son medecin

La Main dans le sac

Le Dr Jerome Kassirer propose un regard inquiétant sur les pots-de-vin que des médecins acceptent des géants de l’industrie pharmaceutique et d’autres fournisseurs. II fait valoir que les milliards déversés par l’industrie ont détraqué la boussole morale de plusieurs médecins, et que ces combines ont miné la qualité des soins que nous prodiguent au jour le jour les médecins et les institutions qui avaient toute notre confiance. Bourré de véritables histoires d’horreurs, ce livre met en lumière les manigances financières entre les grosses compagnies qui fabriquent les médicaments et les médecins qui les prescrivent.
 
Nous savons tous que les médecins acceptent des dons de compagnies pharmaceutiques, allant des stylos et des tasses de café a des vacances gratuites dans les stations de luxe. Mais comme l’ancien rédacteur en chef du New England Journal of Medicine révèle dans cette choquant expose, ces dons anodins en apparence ne sont que la partie émergée d’un iceberg qui déforme la pratique de la médecine et qui mettent en péril la santé de millions d’Américains d’aujourd’hui .
La main dans le sac

Expériences médicales interdite

Expériences médicales interdite

Le Dr Harold Shipman faisait croire à ses patients qu'il leur prélevait du sang, alors qu'il leur injectait en réalité de la cocaïne en dose massive - qui silencieusement et efficacement les tuait en quelques minutes. Le Dr Michael Swango, neurochirurgien, rendait visite à ses patients dans leur lit d'hôpital pour leur injecter des doses fatales de drogues, tout en reportant dans son journal l'excitation que ces agissements lui procuraient. Le Dr Petiot, médecin français, ouvrit en 1941 le cabinet le plus macabre de l'histoire de la médecine française, dans lequel il assassina plus de patients qu'il n'en sauva. Ces trois docteurs de la mort ne sont malheureusement pas des cas isolés ; depuis toujours, de nombreux médecins et de nombreuses institutions médicales ont été impliqués dans des affaires criminelles, massacres, génocides, crimes de guerre et crimes contre l'humanité.

Experiences medicales interdites

Corruptions et crédulité en médecine

Le véritable danger vient de 5 % d’entre eux, baptisés leaders d’opinion clé, achetés et inféodés à l’industrie, à coup de contrats personnels, déclarés ou non, d’enveloppes en liquide, en général à l’étranger, et qui atteignent de 20.000 à 500.000 € par an ou plus, selon l’importance des marchés qu’ils assurent à l’industrie dans leur pays. Ils la servent à toutes les étapes du parcours d’un médicament nouveau. Ils cosignent les yeux fermés les articles rédigés par les firmes, les présentent dans les congrès qu’elles financent, déterminent la position des sociétés savantes qui, financièrement, dépendent à 90 % de l’industrie, et sont toujours choisis, à cause de la notoriété médiatique que leur assurent les firmes, comme experts par les agences d’État, imposant ainsi les autorisations de commercialisation (AMM), empêchant les retraits du marché, assurant le remboursement maximal des médicaments et déterminant les recommandations officielles des agences, de telle sorte qu’en pratique, à travers eux, c’est l’industrie qui tient elle-même la plume des médecins prescripteurs.
Corruption et credulite en medecine

Savants Maudits, Chercheurs Exclus 1, 2 et 3

Savants Maudits, Chercheurs Exclus  1, 2 et 3

"Un réquisitoire implacable contre la "Nomenklatura" scientifique"

Savant maudits chercheurs exclus

Médecine irresponsable – Ils ont renié Hippocrate !

Le rôle de la médecine est de nous préserver de l’action de la maladie, de la souffrance et de la mort. Dans toutes les traditions, les hommes ont élaboré un art médical à partir des ressources et des concepts qui composaient leur environnement. La médecine ‘classique’ utilise ce qui compose l’environnement du XXIème siècle, les sciences physiques chimiques et biochimiques. Analyses, radiologie, chimiothérapie, vaccinations, etc., sont les outils qui la caractérisent. Parce qu’elle utilise les sciences exactes qui se sont développées en Occident depuis trois siècles, pouvons-nous dire pour autant de notre médecine qu’elle est scientifique ? Hélas, non ! Pastorienne, elle est l’héritière non de principes scientifiques mais de dogmes ; elle voit la maladie comme une ‘chose’ à éradiquer. Elle n’est pas une science. Elle reste un art, aujourd’hui malmené par des mentalités matérialistes qui oublient trop souvent les composantes énergétique et spirituelle fondamentales du malade, mais aussi par la cupidité des tenants d’un système bien organisé, qui lancent pour leur seul profit des alertes à la pandémie et des incitations à se pré-soigner en consommant médicaments et vaccins comme des malades. Rentabilité à tout va ! N’existe-t-il pas une médecine holistique plus réaliste ? Face à une mafia de pseudo-scientifiques et de vrais financiers , y a t-il moyen encore de trouver quelques espoirs ? Marc Avérous est un Ingénieur chimiste à la retraite. Après une carrière dans l’industrie et la diététique, il a étudié tout au long de sa vie professionnelle la philosophie de la médecine et appliqué avec succès les principes d’une vie naturelle.
« N’oubliez jamais que tout ce qu’a fait Hitler en Allemagne était légal » Martin Luther King Jr.
Medecin irresponssa ble

Les charlatants de la médecine

Le dictionnaire définit le mot charlatan : « vendeur de drogues sur la place publique. Médecin ignorant et impudent. Imposteur qui exploite la crédultié humaine ». Or la vente des drogues sur la place publique fut licite et légale jusqu’en l’an XI de la république, c’est à dire jusqu’en1803. Mais si Tabarin, roi des charlatans, vendait ses drogues, ses baumes et ses onguents sur les trétaux de la place Dauphine avec l’appui des lois, et mourut riche et honoré dans sa seigneurie du Coudray, les marchands de drogues du XXe siècle, vendent aussi légalement leurs produits illusoires avec des procédés de publicité perfectionnés mais peu différents, au fond, de ceux de Tarbarin. Et ils meurent eux aussi, riches et honorés avec la bénédiction de médecins très officiels qui ne dédaignent pas, quelquefois et même assez souvent de prêter leur nom et leurs titres aux marchands d’orviétant. C’est beaucoup plus lucratif, croyez le, que de manier le pendule, et c’est moins dangereux.
Les charlatants de la medecine

le livre noir des hopitaux

le livre noir des hopitaux

Surtout, ne pas tomber malade. C’est la conclusion que l’on peut tirer au bout de quelques lignes de la lecture du « Livre noir des hôpitaux ». L’ouvrage commence avec l’histoire d’un patient qui échappa de très peu à l’ablation de l’estomac, à cause d’un diagnostic fantaisiste ! Un chanceux, celui-là. Car d’autres y sont restés. Derrière quelques bavures connues, des centaines de victimes restent anonymes. Pour comprendre ce qui se passe, ce sont les « cuisines » de l’hôpital que Philippe Houdart, François Malye et Jérôme Vincent sont allés inspecter. Tous trois journalistes au Point, ils réalisent le « Palmarès des hôpitaux » et enquêtent depuis quatorze ans sur la santé. Cette fois encore, il n’ont pas hésité à forcer quelque peu les portes qui se refermaient devant eux : plus de 135 recours auprès de la Cada (Commission d’accès aux documents administratifs) ont été formés pour obtenir des informations souvent embarrassantes pour les établissements.

Le livre noir des hopitaux

La mafia blanche : comment les médecins et l’industrie pharmaceutique mettent notre santé en danger

La mafia blanche : comment les médecins et l’industrie pharmaceutique mettent notre santé en danger

Notre système de soins de santé est dominer les relations de la mafia. Pour sécuriser le profit des industries de santé et les médecins, les opérations inutiles sont effectuées et les médicaments prescrits, le plus de mal que de bien. Healthy être expliqué aux patients parce que les valeurs de laboratoire arbitrairement les normes établies ne sont pas conformes ou montrer les radiographies écarts complètement acceptables de l'idéal. La «autonomie gouvernementale médicale" orientée vers l'industrie refuse de répondre à des preuves scientifiques, empêchant ainsi les progrès - surtout quand la science menace modèles commerciaux bien établis. Le journaliste scientifique primé à plusieurs Frank Wittig a étudié pendant de nombreuses années dans l'opération médicale et il a rencontré des états scandaleux et une «mafia blanche» de la profession médicale et de l'industrie qui tirent impitoyablement une bonne santé et les malades. Wittig révèle où elle souffre dans le système, et donne des informations sur la façon dont nous réduisons le patient en contact avec les médecins le risque de devenir une victime de la foule blanche. Un livre qui accuse remue et éclaire. Parce que la connaissance est la première voie de la reprise - le système et leur propre santé.

Mafia

CONFESSIONS D UN MEDECIN REVOLTE

Extrait : « Les médecins sont soumis à une sorte de lavage de cerveau durant leurs études et ils croient presque tous ces mensonges enseignés volontairement. Ils prétendent donc qu’il existe des cellules humaines malignes, dégénérées, appelées cellules cancéreuses. D’après les « experts du cancer » ces cellules malignes doivent impérativement être tuées au moyen de thérapies destructrices. Qu’elles fassent partie d’un ensemble plus grand de cellules, nommé être humain, n’entre évidemment pas en ligne de compte. De même il n’est discuté dans aucune faculté occidentale si les cellules cancéreuses sont réversibles et si elles peuvent de nouveau se différencier en cellules tout-à-fait normales. Un cancérologue connaît l’anatomie et pourra vous dire pourquoi vous avez tel ou tel organe. Mais que sait-il au fond du cancer ? Dans les facultés et les cliniques, il apprend seulement qu’il faut procéder à l’ablation de la tumeur ou la détruire par chimiothérapie ou rayonnement. Et si la théorie de la destruction indispensable de la tumeur était FONDAMENTALEMENT fausse ? Ne vous êtes vous jamais demandé pourquoi 230.000 personnes environ meurent chaque année du cancer en Allemagne MALGRE, dans la plupart des cas, une destruction préalable de leur tumeur ? Avez-vous seulement osé vous demander si tant de personnes ne seraient pas mortes PARCE QUE leur tumeur a été tuée ? Je dis bien tuée ! »
 

Confession d un medecin revoltes 1

Les médecins et infirmières tuent plus que le cancer

Mais il ne fait aucun doute que le médecin induit la maladie est aujourd’hui l’un des (sinon la principale cause) de la maladie dans la plupart des soi-disant «développés» pays
Les medecins et infirmieres tuent plus que le cancer

Le médecin empereur est mise a nu : Tout le monde est malade et je sais pourquoi

« Dr. Glidden est l’un des très peu à comprendre les vérités qui donne à réfléchir que MD réalisé que la médecine constamment ne parvient pas à guérir la maladie, et qu’il provoque des quantités massives de préjudice dans le processus. En outre, il comprend que les gens partout dans le monde ceux qui continuent à s’accrocher à leurs remèdes maison culturelles vivent plus longtemps et en meilleure santé que ceux qui achètent dans des méthodes médicales modernes ! En Amérique, hispaniques survivant blancs de 2,5 ans et noirs de 8 ans – et cela n’a rien à voir avec la génétique ! Quelques médecins comprennent comment et pourquoi cela se produit. Peu de médecins ont une expérience pratique offrant des traitements non médicamenteux qui réellement aident les gens à recouvrer leur santé. Dr. Glidden fait. »
Le medecin empreur est mis a nu

Ne laissez pas votre médecin vous tuer

Ne laissez pas votre médecin vous tuer

« On nous dit que nous devont suivre des protocoles et que l'on doit ignorer les sentiments et les opinions des patients », dit-elle. "La conséquence est que les patients ne sont plus considérés comme une personne, mais comme une collection de parties du corps. Ces parties du corps sont traités par des spécialistes différents qui jamais rarement communiquent entre eux.

Ne laisssez pas votre medecin vous tuer

Votre médecin peut vous tuer en traitant les symptômes au lieu des causes.

Mirko beljanski : Chronique d'une fatwa scientifique

Mirko beljanski : Chronique d'une fatwa scientifique

La remise en question de l’intangibilité de l’ADN, dogme sur lequel Jacques Monod a bâti sa notoriété et qui lui a valu le prix Nobel. Une témérité scientifique qui sera d’autant moins pardonnée à Mirko Beljanski, jeune chercheur au CNRS et à l’Institut Pasteur.
Malgré 133 publications scientifiques et des découvertes biomédicales qui permettent aujourd’hui de rendre l’espoir à des malades, c’est une véritable “fatwa” qu’organiseront tout au long de sa carrière les autorités médico-scientifiques contre l’iconoclaste.

Mirko beljanski

Savants Maudits, Chercheurs Exclus 4

Savants Maudits, Chercheurs Exclus 4

Viktor SCHAUBERGER - Naturaliste autrichien, pionnier de l'écotechnologie, qui découvrit dans les années 1930 comment produire une énergie égalant 127 fois celle obtenue par les moyens classiques. Très intéressés, les nazis voulurent l'obliger, en 1943, à construire pour eux une arme secrète. Il était heureusement trop tard. Mais après la guerre, les Occidentaux refusèrent de s'intéresser à ses travaux et les laissèrent retomber dans l'oubli.

Emilia MASSON

André BERTHIER

Jean ELMIGER

Jean LAIGRET

Yvette PARÈS

Marcel VIOLET

Raoul ESTRIPEAUT - Professeur français d'anthropologie pathologique, directeur de l'Ecole supérieure de l'anthropo-biologie pendant quinze ans, qui inventa en 1939 un remède anticancéreux extrêmement efficace à base d'enzymes pancréatiques. Malgré de très nombreux succès médicaux, son médicament ne fut jamais reconnu par les cancérologues et il fut lui-même traîné en justice dans les années 50 pour exercice illégal de la pharmacie.

Savants maudits chercheur exclus 4

Passion pour le meurtre : les actes meurtriers du Dr Sigmund Freud

Passion pour le meurtre : les actes meurtriers du Dr Sigmund Freud

le célèbre Sigmund Freud était un tueur en série

Passion pour le meurtre

Les médecins de la CIA

Les médecins de la CIA

Dans son livre The CIA Doctors, le Dr Ross apporte la preuve, sur la base de 15 000 pages de documents obtenues de la CIA grâce à la Loi sur la Liberté de l’Information, que des psychiatres américains ont procédé à des violations généralisées, systématiques, des Droits de l’Homme ces 65 dernières années.

The cia doctors colin a ross m

Les anges de la mort : Ces médecins et infirmières qui tuent

 Les anges de la mort Ces médecins et infirmières qui tuent

Mais ceux que l'on nomme les Anges de la mort le sont bel et bien. Ces travailleurs de la santé (médecins, infirmiers, infirmières, préposés, etc.) ont commis un ou plusieurs homicides sur des patients qu'ils devaient soigner. Et bien souvent, on a d'abord cru que ces individus faisaient preuve de compassion. Cet ouvrage décrit les actes de soixante-deux meurtriers issus du domaine médical. L'auteure nous parle des motivations de ces criminels qui ont tué pour le plaisir, se croyant investis d'une mission, pour de l'argent, pour se valoriser, par vengeance ou en raison de troubles mentaux.

Les anges de la mort

SOINS TUEUR : COMMENT LES ERREURS MÉDICALES SONT DEVENUEES LA TROISIÈME CAUSE DE DÉCÈS AUX USA

SOINS TUEUR : COMMENT LES ERREURS MÉDICALES SONT DEVENUEES LA TROISIÈME CAUSE DE DÉCÈS AUX USA
Chaque année aux États-Unis, un quart de million de décès sont attribuables à une erreur médicale . Si le nombre choque, à un certain niveau vous le saviez déjà, il en fut ainsi. Tout le monde connaît quelqu'un, peut-être qu'il était vous-qui a subi un traitement misérable dans les hôpitaux américains, une partie du système de soins de santé la plus élaborée, la plus vaste et coûteux dans le monde. Mais il est peut-être le plus inefficace.
Les erreurs de diagnostic, prescriptions erronées, opérant sur le mauvais patient, même opérant sur le mauvais côté (et amputant il): ce sont les conséquences de la négligence généralisée, le surmenage, l'ignorance et les hôpitaux essaient de tirer le meilleur parti de leurs aidants naturels et le plus d'argent de leurs patients.

Killer care

Les brutes en blanc

Les brutes en blanc

« Vous n'avez rien à dire. Le médecin, ici, c'est moi ! »
Cette phrase, trop de patients l'ont entendue et l'entendent encore de la bouche d'un médecin.
Pour quelles raisons, lorsque nous consultons, avons-nous trop souvent la sensation de n'être ni écoutés ni entendus, mais au contraire négligés, observés comme un cas clinique de plus ? Pourquoi pensons-nous que c'est « un mauvais moment à passer » ?
Formation des médecins ? Hiérarchie des professions de santé ? Idéologie du monde médical ? D'où vient le problème ?

Les brutes en blanc

Danger hopital

Danger hopital

infection nosocomiale, depuis plus de deux siècles, est source d'inquiétude et de tracas pour l'hôpital et de suspicion, voire d'angoisse dans le public. dans notre société technicisée et prompte à l'utopie du « zéro défaut », elle fait facilement figure de scandale, et il est toujours difficile de démentir sur ce point ceux qui en sont victimes ! en tout état de cause, elle constitue un prisme à travers lequel se réfléchissent le passé, le présent, la prise de conscience de la faillibilité et de la dangerosité de l'hôpital, son image dans la société, ses implications juridiques ou légales, communicationnelles et structurelles... l'exploration inédite de son histoire et des modalités successives de son approche et, au-delà, de ses implications anthropologiques profondes apporte une contribution particulièrement éclairante à la compréhension de l'activité hospitalière, de ses enjeux et de l'image qu'elle donne ou veut communiquer d'elle-même

Danger hopital

Malades, si vous saviez... : Les scandales des hôpitaux

Malades, si vous saviez... : Les scandales des hôpitaux

À vingt ans, Julie est opérée d'une appendicite aiguë. Quelques mois plus tard, elle apprend qu'elle risque d'être stérile. Nicolas est admis à l'hôpital pour une crise pancréatique. II en ressort paralysé du bras gauche. Une fillette de dix ans est opérée des dents de lait. Le surlendemain, elle meurt des suites de l'opération. Véronique décide de se faire faire un lifting. Elle restera défigurée à vie.
Les cas de ce genre sont nombreux. Trop nombreux. Diagnostics erronés, complications imprévisibles, décès inexplicables : chaque jour les scandales éclatent. Des erreurs commises par des médecins sur des patients qui, à force d'être patients, sont devenus des victimes. Mais au dialogue et à la transparence, les hôpitaux préfèrent la loi du silence.

Malades si vous saviez

Homicide, même l'hôpital peut tuer

Homicide, même l'hôpital peut tuer

Elle a écrit ce livre pour dénoncer l'impunité dans laquelle encore aujourd'hui les médecins laissent mourir des patients, alors qu'ils auraient pu l'éviter.
Elle a décidé de porter plainte contre l'hôpital, de mobiliser la presse, pour que les malades soient mieux traités dans les hôpitaux, les maisons de retraite et les centres pour handicapés. Elle demande plus de suivi dans les soins, une plus grande humanité, un respect des malades et un contrôle des médecins. 

Homicide meme l hopital peut tuer

VICTIMES DE LA MEDECINE. Enquête sur les erreurs médicales

 VICTIMES DE LA MEDECINE. Enquête sur les erreurs médicales

Trente " bavures " par jour. C'est la moyenne statistique des accidents thérapeutiques en France : erreurs de diagnostic, négligence, ratages chirurgicaux, problèmes d'anesthésie... Environ 10 000 malades, chaque année, deviennent des victimes de la médecine. Décès, handicaps permanents, mutilations, coma...Et la réaction du corps médical, neuf fois sur dix, est la même : dissimulation, mépris, contre-attaque. Car on ne remet pas en question le savoir-faire d'un médecin. C'est la règle. Alors qu'aujourd'hui même les hommes politiques sont mis en examen au moindre faux pas, les médecins sont-ils les derniers " intouchables " de notre société ? Sans en arriver à la dérive des Etats-Unis, où les chirurgiens refusent d'opérer si le patient ne signe pas une décharge, les médecins ne peuvent-ils vraiment pas être tenus pour responsables de leurs actes ? Quel est réellement le pouvoir du conseil de l'Ordre et comment les médecins fautifs sont-ils sanctionnés ? Ce livre donne la parole à tous les acteurs de ce dossier étouffé : associations de victimes, médecins, malades survivants. Un tableau sans concession qui vous donnera les clés du débat.

Victime de la medecine

LES ENTERRÉS VIVANTS

LES ENTERRÉS VIVANTS

A la fin du XIXe siècle, on publia une statistique qui évaluait a
2700, par an, le nombre des enterrés vivants en Angleterre... 3% des cercueils des soldats américains morts au Viêt-nam, tous ouverts à leur arrivée aux U.S.A., présentaient d'étranges marques intérieures bois labouré, griffé, cadavres déplacés, mains rongées... Ces chiffres effrayent. Les enterrés vivants ne sortent pas d'un imaginaire fantastique, mais sont une réalité. II est souvent très difficile de définir la limite exacte de la mort et de la vie ; I'encéphalogramme et l'électrocardiogramme ne seraient, dans certains cas, que des contrôles tout à fait insuffisants Ecrit par un médecin, ce document jette une lumière nouvelle sur le mécanisme de la mort et sur les limites encore assez mal défi mes de ses frontières.

Toujours est-il malgré les progrès de la science, le risque d’être enterré par erreur, alors qu'’on n'’est pas encore mort, existe. C’'est ce qu’'affirme le docteur Peron-Autret dans son livre Les Enterrés Vivants, publié aux éditions Balland. Ce risque, il l’'évalue, en France, à 4% des inhumations !
Les enterres vivants

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.