Big Pharma : le complot mondial contre la santé

BIG PHARMA tue pour le profit : conférence devant le parlement européen

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l’autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, puis sur traduire automatiquement, puis en français.

La mafia médicale

Toutes les universités et les professeurs de médecine sont vendus a BIG PHARMA

C’est un extrait de Peter Rost, ancien vice-président de Pfizer et dénonciateur de l’industrie pharmaceutique. Auteur de “The Whistleblower, Confessions of a Healthcare Hitman“, Rost est un expert en marketing pharmaceutique. (sous-titres disponible)

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l'autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français

.

Tout ce qui est enseigné en faculté de médecine a été formaté par les gens a qui cela profite

"En médecine tout est faux, tout" "tout est biaisé par les intérêts de l'industrie pharmaceutique"

Cancer : le complot de l'American Medical Association contre royal Rife

Au début de 1934, le Dr. Milbank Johnson, qui était devenu l’ami et supporter de Rife, disposa formellement des essais cliniques de l’appareil à faisceau de rayons de Rife. L’équipe médicale comprenait un «Qui est qui» de médecins et de pathologistes. Seize patients atteints de cancer en phase « terminale » , du Pasadena County Hospital, se sont portés volontaires pour être traités avec la machine de Rife, qui a été capable de tuer les microbes pléomorphes, à l’intérieur des cellules cancéreuses. Après trois mois, tous les seize patients étaient encore en vie. Les médecins ont été étonnés que quatorze d’entre eux ne montraient virtuellement plus aucun signe de cancer, et furent alors déclarés cliniquement «guéris». Un mois plus tard, les deux autres patients ont également été déclarés « sans cancer. » Le taux de «guérison» de ces seize patients en phase terminale, grâce à Rife, fut de 100%
 
Médecine Énergétique
 
révèle l'inconduite, la fraude, la dissimulation et la suppression du remède contre le cancer. Tous ont été perpétrés par des fonctionnaires du National Cancer Institute (NCI), des scientifiques et des bureaucrates dans un «jeu d'initiés» complètement malhonnête contre le public américain.
Des millions et des millions de personnes ont souffert et sont mortes inutilement à cause des actions criminelles de l'American Medical Association et du «crime contre l'humanité»
 
Du coup Rife arrivera avec succès à arrêter les cancers de tous les 16 patients en phases terminales auxquels il s'attaque avec Milbank Johnson (avec 100% de réussite) entre 1934 et 1937; grâce à Hoyland, mais plus après1939-43!
 
Ce site retrace l'histoire du travail du Dr royale Rife
 
En 1934, l’University of Southern California réunit un Comité Spécial de Recherche Médicale pour envoyer des patients atteints de cancer en phase terminale, du Pasadena County Hospital au Labratoire Clinique de Rife, à San Diego.  Le comité comprenait docteurs et pathologistes assurant le suivi des patients, si encore vivants, pendant les 90 jours des traitements.  Après ces 90 jours de traitements, le comité arriva à la conclusion que 86.5% des patients étaient complètement guéris.  Le traitement fut réajusté et le reste des 13.5% patients se rétablit dans les 4 semaines suivantes.
 
La découverte technique menant à la guérison du cancer avait été décrite dans le magazine Science en 1931. Dans la décennie qui suivit le succès clinique de 1934, la technologie et le succès du traitement des patients cancéreux furent discutés lors de conférences médicales, disséminées dans un journal médical, mais prudemment. professionnellement rapporté dans un grand journal, et techniquement expliqué dans un rapport annuel publié par la Smithsonian Institution.
Cependant, la guérison du cancer a menacé un certain nombre de scientifiques, de médecins et d'intérêts financiers. Un cover-up a été initié. Les médecins utilisant la nouvelle technologie ont été contraints de l'abandonner. L'auteur de l'article Smithsonian a été suivi et a ensuite été abattu alors qu'il conduisait sa voiture. Il n'a jamais écrit sur le sujet à nouveau. Tous les rapports décrivant la guérison ont été censurés par le chef de l'AMA (American Medical Association) des principales revues médicales. L'évaluation scientifique objective par les laboratoires gouvernementaux a été empêchée. Et les chercheurs renommés qui ont soutenu la technologie et ses nouveaux principes scientifiques en bactériologie ont été méprisés, ridiculisés et appelés menteurs à leur visage. Finalement, un long silence sombre pendant des décennies est tombé sur la guérison du cancer. avec le temps, le remède a été étiqueté comme un «mythe» - cela ne s'est jamais produit. Cependant, les documents maintenant disponibles prouvent que le remède a existé, a été testé avec succès dans des essais cliniques, et en fait a été utilisé secrètement pendant des années après - continuant à guérir le cancer ainsi que d'autres maladies.
 
Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l'autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français.

Les complots du cancer

Le 13 décembre 1974, lors d'une réunion qui a lieu chez Madame le Professeur Ripoche au 46 rue de Spontini entre Monsieur Charbonnot, Directeur Général de la Santé, le professeur Lechat qui était chargé de la pharmacovigilance au Ministère de la Santé et M. Poniatowski, Ministre de la Santé, il est décidé de ne pas rendre publiques les travaux de M. Gernez, ceci contre l'avis du ministre ... ensuite, chantage pour que le Dr Gernez cesse ses travaux, 3800 médecins prêts à mettre le protocole de prévention en pratique reçoivent une lettre émanant d’un dénommé Moulin qui était à l’époque secrétaire, ou sous-secrétaire de l’ordre des médecins ...
Bref, le schéma habituel lorsqu'une pompe à fric se sent menacée.
L'éradication possible du cancer et autres maladies dégénératives est encore aujourd'hui un quasi secret d'état. Même Nixon a du baisser les bras après l'avoir annoncée le 23 décembre 1971 dans un discours télévisé. Depuis 30 ans, c'est donc au bas mot 2 millions de morts par cancer qui auraient pu être évités ... en France. Au niveau mondial, le calcul renvoit Hitler au jardin d'enfants.
Et pourtant ... le 17 Juin 1979 à Salzburg, les découvertes d'André Gernez sont consacrées par le milieu scientifique officiel. Il reçoit, à l'unanimité d'un jury composé de 40 prix Nobel, le prix Hans Adalbert Schweigart de la protection de la vie pour la découverte du double cycle cellulaire qui permet la prévention du cancer et sa guérison par la méthode dite "systématique post-opératoire synchronisée". Il reçoit son prix des mains du double prix Nobel Linus Pauling ... étonnant, non ?

3 décembre 1971 : les américains lancent le plan anti-cancer. Le conseiller du Président Nixon, John Rooney, annonce à toute la presse qu'en 1976, date du bicentenaire de l'indépendance, la victoire sur le cancer serait totale. Fanfaronnade électorale ? Non. Cette déclaration s'appuie sur les découvertes du Docteur André Gernez, médecin français cancérologue et physiopathologiste. Une étude INSERM démontre dès 1971 que lecancer peut être évité dans 93% des cas.
 
Le cancer rapporte bien plus aujourd’hui qu’il ne le ferait si un traitement efficace voyait le jour. Triste réalité d’une société dont l’industrie empoisonne les gens avant de les « banquabiliser » jusqu’au dernier souffle de leur vie.
 

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l'autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français.

GcMAF / cancer : le complot mondial contre la santé

La mafia médicale américaine éliminerait-t-elle des médecins alternatifs qui utilisent de véritables traitements non approuvés par le FDA ?
Qu'arriverait-il si un traitement simple pouvait inverser toutes les formes de cancer sans radiothérapie, sans chimiothérapies ou chirurgie? Qu'en serait-il s'il s'agissait d'une substance naturelle non brevetable produite par le corps humain lui-même et qui pourrait être administrée pour stimuler le système immunitaire à un degré tel que cette substance pourrait éradiquer le cancer sans effets secondaires? Qu'en serait-il si cette même substance pouvait être administrée à des enfants autistes, si 85% d'entre eux expérimentaient une amélioration de leur état et que beaucoup obtenaient une guérison complète? Ne serait-ce pas merveilleux?
C'est là ce que penseraient la plupart des gens, mais de nombreuses grandes entreprises risqueraient de voir dans cette substance une réelle menace pour leur prospérité financière. Ce serait en fait une menace majeure pour l'industrie s'occupant des traitements du cancer, l'industrie du médicament et les fabricants de vaccins. Beaucoup croient que cette substance appelée GcMAF existe bel et bien. Il ne s'agit pas d'un médicament miracle - cette substance fait seulement partie du système immunitaire humain. Le GcMAF aurait la propriété d'activer les cellules appelées macrophages. Ce sont ces cellules qui peuvent détruire les cellules cancéreuses, ainsi que les virus. Le GcMAF permettrait également de traiter et souvent de guérir complètement l'autisme. Le lien entre le cancer et l'autisme, c'est précisément le GcMAF. (...)
La Nagalase bloque les possibilités du GcMAF de lutter contre le cancer et l’autisme
La capacité de GcMAF d’accomplir son action peut être bloquée par la présence d’ une protéine appelée Alpha-N-acétylgalactosaminidase ou Nagalase. La Nagalase est produite par toutes les cellules cancéreuses et les virus (VIH, hépatite B, hépatite C, grippe, herpès, Epstein-Barr, et autres. [9]
Quand une personne souffre d’un cancer ou d’une infection virale, les taux de Nagalase augmentent. Ils peuvent aussi être mesurés pour pouvoir déterminer le niveau de l’activité virale ou d’évolution d’un cancer. [10]
La Nagalase bloque la production de GcMAF, empêchant le système immunitaire de faire son travail. Les macrophages restent cependant présents dans le corps, mais la Nagalase bloque leur activité. Cela signifie que le cancer et les infections virales peuvent se développer sans contrôle étant donné que les macrophages ne sont plus actifs. [11]
La Nagalase est-elle un ingrédient des vaccins ?
Grâce à un informateur qui souhaite rester anonyme pour des raisons de sécurité personnelle, le Dr Bradstreet et autres chercheurs médicaux alternatifs en sont arrivés à comprendre que la Nagalase est introduite dans le corps des personnes qui reçoivent des vaccins. Le Dr Bradstreet  a compris que les gens présentent des réactions différentes à la Nagalase et que chez un faible pourcentage de ces personnes, il n’y a pas de suppression du système immunitaire. Cependant pour la majorité des personnes on retrouve cette dangereuse suppression du système immunitaire qui ouvre la porte au cancer et à l’autisme. [12]

GcMAF: Clinique privée sous enquête pénale après cinq morts….
il semble que ça ne se passe pas si bien que ça pour les distributeurs de ce traitement. La réflexion première est qu’il y a des gens riches et malades, qui peuvent se permettre de payer 5000€ la semaine pour simplement guérir de ce fléau qu’est le cancer.  Comme une enquête est en cour, on va attendre la conclusion, avant de présupposer quoi que ce soit. (!!) Je remercie le mouton Samaritaindesuisse, pour le lien vers le journal suisse qui parle de cette affaire.

Le GcMAF est le remède interne propre à l’organisme. TOUTES les personnes en bonne santé en ont.
142 éminents scientifiques ont publié des articles de recherche sur le GcMAF ne serait-ce qu’à la United States National Library of Medicine (NLM, bibliothèque américaine de médecine).

Nagalase / GcMaf / Cancer et autisme : Découverte explosive en liaisonavec les vaccins
Le pouvoir du GcMAF de guérir les maladies modernes
Qu’arriverait-il si un traitement simple pouvait inverser toutes les formes de cancer sans radiothérapie,sans chimiothérapie ou chirurgie ? Qu’en serait-ils’il s’agissait d’une substance naturelle nonbrevetable produite par le corps humain lui-même etqui pourrait être administrée pour stimuler lesystème immunitaire à un degré tel que cette substance pourrait éradiquer le cancer sans effetssecondaires ? Qu’en serait-il si cette même substance pouvait être administrée à des enfants autistes,si 85% d’entre eux expérimentaient une amélioration de leur état et que beaucoup obtenaient une guérison complète ? Ne serait-ce pas merveilleux ?
C’est là ce que penseraient la plupart des gens, mais de nombreuses grandes entreprises risqueraient de voir dans cette substance une réelle menace pourleur prospérité financière. Ce serait en fait une  menace majeure pour l’industrie s’occupant des traitements du cancer, l’industrie du médicament et les fabricants de vaccins. Beaucoup croient que cette substance appelée GcMAF existe bel et bien.Il ne s’agit pas d’un médicament miracle, cette substance fait seulement partie du systèmeimmunitaire humain. Le GcMAF aurait la propriété d’activer les cellules appelées macrophages.Ce sont ces cellules qui peuvent détruire les cellules cancéreuses, ainsi que les virus.Le GcMAF permettrait également de traiter et souvent de guérir complètement l’autisme.Le lien entre le cancer et l’autisme, c’est précisément le GcMAF.
La Nagalase bloque les possibilités du GcMAF de lutter contre le cancer et l’autisme
La capacité de GcMAF d’accomplir son action peut être bloquée par la présence d’une protéine appeléeAlpha-N-acétylgalactosaminidase ou Nagalase.
La Nagalase est produite par toutes les cellules cancéreuses et les virus(VIH, hépatite B, hépatite C,grippe, herpès, Epstein-Barr, et autres).
Quand une personne souffre d’un cancer ou d’une infection virale, les taux de Nagalase augmentent.Ils peuvent aussi être mesurés pour pouvoir déterminer le niveau de l’activité virale ou d’évolutiond’un cancer. La Nagalase bloque la production de GcMAF, empêchant le système immunitaire de faire son travail. Les macrophages restent cependant présents dans le corps, mais la Nagalase bloque leuractivité. Cela signifie que le cancer et les infections virales peuvent se développer sans contrôle étant donné que les macrophages ne sont plus actifs.
 
Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l'autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français

Chimiothérapie : complot mondial contre la santé

William Avery Rockefeller est né en 1810 et mort en 1906, patriarche d’une dynastie aussi célèbre que discrète, et descendant d’immigrants allemands (Roggenfelder). Old Bill (son surnom), fermier à New-York jusqu’en 1850, se rendit ensuite à Cleveland, où il se fit passer frauduleusement pour un docteur en médecine
Beaucoup de remèdes à base de pétrole étaient vendus comme « médicaments » par une clique d’escrocs et de charlatans, Seneca Oil, Rock Oil et American Medicinal Oil. [2]  Old Bill vendait des flacons de pétrole brut aux fermiers naïfs, leur faisant croire que c’était un traitement contre le cancer. Il appelait son élixir en flacon : Nujol (New Oil : Nouvelle Huile).
Pendant que son fils John D. Rockefeller Ier fondait la Standard Oil Company, en 1870, grâce aux prêts d’une autre famille discrète et célèbre, les Rothschild, William achetait une fiole de pétrole brut de 30 grammes à la Standard Oil pour 21 cents et la revendait 2 dollars à tous ceux qu’il arrivait à convaincre qu’ils étaient malades et seraient mieux avec son « remède ».
.
Les balbutiements de la chimiothérapie moderne remontent à la découverte de l’efficacité des tristement célèbres gaz moutarde sur les cancers. En 1942, les pharmacologistes Louis Goodman Alfred Gilman, examinant le potentiel thérapeutique de certaines toxines développées par l’industrie militaire, observèrent lors d’autopsies de soldats exposés au gaz moutarde soufré (sulfure de 2,2'-dichlorodiéthyle)..
 

"la chimiothérapie n'est pas efficace pour 90% des cancers"

"Les gens qui ont accepté la chimiothérapie meurent dans les trois ans suivant le diagnostic, un grand nombre meurt immédiatement après quelques semaines"

"la chimiothérapie tue plus que le cancer"

"La chimiothérapie augmente les risques de migration des cellules cancereuses vers d'autres parties du corps. La maladies est appelée cancers métastasiques et est la forme la plus létale."

"la chimiothérapie et les rayonnements aident, seulement, environ 3% des patients"

Le rayon qui guérissait le cancer : l'affaire Priore / Xavier Bonnet : le complot mondial contre la santé

Solomides : complot mondial contre la santé

À la fin de 1949, il apprend que son père a une énorme tumeur au foie. Il envoie à Famagouste du distillat iodé d'huile de foie de morue en solution [A:90] en donnant des conseils pour le traitement et l'injection. Les médecins sont stupéfaits de constater la disparition de la tumeur en trois semaines [A:91].
La nouvelle suscite la jalousie à l'Institut Pasteur, où on lui reprochait son zèle dans le travail, et ses expériences, sur la glycérine, prouvant que l'immunité artificielle est passagère, et qui remettent en cause l'utilité de vaccinations qui constituent la majeure partie des ressources de l'Institut Pasteur. [A:91-92]
Louis Aublant, secrétaire général de l'Institut Pasteur lui demande de partir. [A:92]
Il est engagé à l'Institut Gustave-Roussy de Villejuif (spécialisé contre le cancer), par le Pr Charles Oberling, et licencié dès sa première expérimentation, au bout de trois semaines. [A:93-95]
Il est refusé au service du Pr Raoul Kourilsky, spécialisé dans la tuberculose à l'hôpital Saint-Antoine; au service du Dr Jean-Paul Sisley, du Laboratoire des Corps Gras de Bellevue; au service du Dr Chadourne, directeur du sanatorium de L'Haÿ-les-Roses; au service du Pr Aubel. On lui écrit, étrangement vu ses diplômes, que l'on dispose d'assez de laborantins. Son épouse Michelle, soupçonnant que c'est l'Institut Pasteur qui bloque sa carrière, téléphone au successeur du Dr Van Deinse à la direction du service de tuberculose, en se faisant passer pour la directrice d'un laboratoire qui désire savoir ce qu'il pense de Solomidès qui vient de se présenter à elle: "Oh, vous savez, il n'a jamais cassé trois pattes à un canard", lui répond-il. [A:95-96]
On lui signifie son licenciement du CNRS en juin 1950 avec un préavis de six mois, sans qu'il parvienne à être reçu. Le président du CNRS lui écrit finalement qu'il ne peut lui révéler dans quelles conditions la Commission de la médecine a décidé son renvoi. [A:97]
Il soigne un voisin atteint d'un cancer de l'estomac, qu'un chirurgien, après avoir ouvert, a refermé sans opérer à cause de la grosseur de la tumeur. [A:96-97]
Il installe son laboratoire dans la cave de son pavillon à Sceaux, 13 rue de la Marne, avec l'aide d'un médecin qui lui prête 30.000 F.
À cause de ses réussites, cinq à dix malades par jour se présentent. [A:98]
Ayant déconseillé à une malade une opération, le chirurgien le fait convoquer par le conseil départemental de l'Ordre des médecins.
Solomidès ne se présentant pas à sa commission de discipline, le conseil porte plainte pour exercice illégal de la médecine. [A:102]
Il est convoqué par le juge d'instruction Ferdinand Gollety et la police perquisitionne chez lui. [A:103] En 1953, une amnistie termine l'affaire par un non-lieu. [A:104]

 

TDAH / ritaline : le complot

DSM : le complot mondial contre la santé

La majorité des auteurs du DSM-IV (le DSM V est en préparation) ont des liens financiers non déclarés avec les laboratoires pharmaceutiques… Et le Washington Post de révéler que certains instructeurs (médecins réputés payés par les firmes pour vanter les mérites de leurs médicaments et inciter leurs collègues à les prescrire) sont financés par au moins 12 laboratoires en même temps
 
La moitié des experts psychiatres, qui ont participé à la rédaction du plus célèbre manuel de classification diagnostique des maladies mentales, sont payés par l’industrie pharmaceutique.
 
liens (financiers et autres) inextricables qui existent entre psychiatrie et industrie pharmaceutique
 
Pendant que l’on diabolise les drogues illégales en tant que nouveau phénomène de société, les apôtres de la moralité politico-orthodoxe font le grand silence sur le marché honteux des drogues psychotropes légales du créneau pharmaceutique. Cette langue de bois est évidemment en rapport direct avec les fausses statistiques de l’alcoolémie au volant, la plupart des accidents actuels étant dus aux effets des tranquillisants émoussant gravement les réflexes des conducteurs. Oui, une fois de plus l’hypocrisie est au rendez-vous, trouvant moyen de rendre les victimes coupables.

.

déséquilibre chimique du cerveau : complot mondial contre la santé

Comment les médicaments psychiatriques créer des déséquilibres biochimiques et le cerveau les fixe
Le seul déséquilibre biochimique dans le cerveau d'un schizophrène est celui mis là par les psychiatres avec leurs médicaments.

 
C’est ce qui est dit a la plupart des patiens, mais c’est complètement faux. Nous n’avons aucune idée de ce qui interaction des conditions psychosociales, les processus biochimiques, les récepteurs et des voies nerveuses qui conduisent à des troubles mentaux et les théories que les patients atteints de dépression n’ont pas la sérotonine et que les patients atteints de schizophrénie ont trop de dopamine ont longtemps été réfuté. La vérité est tout le contraire. Il n’y a pas déséquilibre chimique pour commencer, mais quand traiter la maladie mentale avec des médicaments, nous créons un déséquilibre chimique, une condition artificielle que le cerveau tente de contrer.
 
les professionnels de la santé australien, les administrateurs de santé, les prescripteurs et les citoyens que ce qu’ils ont appris de l’industrie pharmaceutique sur toute la nouvelle génération de médicaments « sérotonine » n’est pas vrai. L’industrie pharmaceutique est un client de l’United States Food and Drug Administration, marchandises (US FDA) la thérapeutique, l’Administration (TGA). Tous ont été victimes de fraude corporative qui vient à la lumière maintenant aux Etats-Unis en raison de litiges en 42 procureurs généraux agissant au nom du peuple.
 
klagemauer TV
 
Les antidépresseurs ont été conçus pour inhiber la recapture de la sérotonine ou en d’autres termes altérer le métabolisme de la sérotonine après que le monde ait été convaincu par le marketing de masse que la sérotonine est faible dans la dépression, donc il y a un besoin d’augmenter ce niveau. Quand en fait la sérotonine est effectivement élevée dans la dépression, et élevée dans la longue liste des troubles mentionnés ci-dessus. Ce qui est faible est la capacité à métaboliser la sérotonine – la chose exacte est que les antidépresseurs sont conçus pour altérer en aggravant ainsi tous les symptômes ci-dessus ou en les créant !!!!!! Comme la sérotonine continue à augmenter : les problèmes deviennent massifs. Est-il étonnant que nous avons maintenant des recherches sur les antidépresseurs  indiquants qu’ils produisent la dépression à long terme ? !! la dépression et tellement plus long terme !
 
Un nombre important de chercheurs croient que l’expression de  » déséquilibre chimique  » pour parler des causes physiologiques de la dépression n’est plus vraiment adéquate
 
L’Amérique dupé l’histoire non-sensationnelle, fait-remplie de la façon dont les Américains sont venus à croire que la dépression et d’autres problèmes mentaux sont causés par des déséquilibres chimiques qui peuvent être fixés avec des pilules. Il révèle comment les études sur les médicaments utilisés pour obtenir l’approbation de la FDA sont conçus, payés et écrits par les compagnies pharmaceutiques elles-mêmes et sont délibérément trompeur. Partie 1 de l’Amérique Dupé est axée sur les antidépresseurs, leur efficacité et leurs effets secondaires, y compris les dommages permanents au cerveau qui résulte de l’utilisation à long terme dont si peu d’Américains ont aucune connaissance (y compris ceux qui prescrivent et ceux qui prennent des antidépresseurs).
 
regard lucide sur les méthodes douteuses de marketing des firmes pharmaceutique
 
« En réalité, la science N’a Pas la Capacité de Mesurer les niveaux de toutes biochimiques DANS LES minuscules espaces entre les cellules nerveuses (synapses) dans le cerveau d’un être humain
 
Contrairement aux prévisions, les personnes déprimées n’ont pas moins de sérotonine, et ils ne semblent pas avoir les déséquilibres prévisibles d’autres neurotransmetteurs, que ce soit.
 
Il n’y a aucune preuve scientifique que les personnes dépressives souffrent d’une « carence en sérotonine »,
 
« Il est grand temps qu’il soit dit clairement que la théorie du déséquilibre de la sérotonine de la dépression n’est pas étayée par des preuves scientifiques ou par des avis d’experts. Biais de la publicité trompeuse de l’industrie pharmaceutique
En bref, il n’existe pas de corroboration rigoureuse de la la théorie de la sérotonine
 
publicité consommateurs :les ISRS corrigent une «bio-déséquilibre chimique » causé par un manque de sérotonine dans le cerveau. Les allégations faites dans la publicité ISRS congruent avec des preuves scientifiques? PAS DU TOUT
 
La théorie du déséquilibre de la sérotonine A ETE Un outil de marketing pour les sociétés pharmaceutiques
 
Aucune anomalie du métabolisme de la sérotonine Dans la dépression N’a jamais été »démontré
 
ils ont déboulonné le « déséquilibre chimique » théorie de la dépression
 
« déséquilibre chimique » : l’escroquerie
 
Personne n’a identifié un déséquilibre biochimique dans la dépression qui pourraient influer sur ces médicaments
 
« Un déficit en sérotonine pour la dépression n’a pas été trouvée.
 
La deficience de la serotonine dans la depression n’a jamais ete prouvé. «A serotonin deficiency for depression has not been found» Psychiatrist Joseph Glenmullen « En effet, aucune anomalie de la sérotonine dans la dépression n’a jamais été démontrée » Psyc
 
Nous n’avons même pas une technologie, une technologie scientifique, permettant de mesurer ce qui se passe dans le cerveau …Il y a littéralement une invention »
 
millepertuis guéri 24% des personnes qui ont déprimé reçu, et guéri Zoloft 25 pour cent — mais placebo complètement guéri 32 pour cent. Le placebo est champion
 
Trois vidéos sur Fox New sur  » la théorie du déséquilibre de la dépression. ils sont les auteurs d’un article publiée dans PLoS Medicine: « La sérotonine et dépression: un décalage entre les annonces et les scientifiques.
 
Parce Qu’un déséquilibre Soit fiable de Neurotransmetteur Été N’a jamais trouvé dans la dépression.
– jamais
 
Glenmullen fait valoir, à juste titre, qu’il n’y a pas de preuve à l’appui du «déséquilibre chimique
 
Le seul déséquilibre chimique de votre cerveau a été mis là par la psychiatrie
Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l’autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français

MK-Ultra : complot mondial contre la santé

Guerres sur ordonnance : complot mondial contre la santé

Vaccins, CDC, autisme : le complot

En juin 2000, un groupe de scientifiques officiels de haut niveau se sont réunis au Centre de Conférence de Simpsonwood à Norcross (Georgie, USA), convoqués par le Center for Disease Control and Prevention (CDC) (Centre de Contrôle des Maladies et Prévention). Cette rencontre a eu lieu dans le plus grand secret. Il n’y a pas eu d’annonce publique, les 52 personnes ont été conviées sur invitations privées. Il y avait des officiels de haut niveau du CDC, de la FDA (Food and Drug Administration), des spécialistes de la vaccination de l’OMS de Genève et des représentants des plus grandes firmes de fabrication de vaccins incluant Glaxo SmithKline, Merck, Wyeth et Aventis Pasteur. Tous les documents ont été déclarés confidentiels, aucune photocopie n’a pu être faite et aucun papier n’a pu être pris lorsqu’ils sont partis. La discussion principale a été centrée sur l’étude de Tom Verstraeten, un épidémiologiste du CDC qui a analysé les bases médicales de données de l’agence de 100 000 enfants et nourrissons, vaccinés avec des vaccins contenant un conservateur mercurique – le thimerosal – qui apparaît comme le responsable d’une augmentation dramatique des cas d’autisme et d’autres atteintes neurologiques chez l’enfant. Verstraeten déclara à Simpsonwood qu’il avait été stupéfait parce qu’il avait analysé en l’occurrence le nombre croissant d’études qui montrent la corrélation entre le thimerosal et des retards de parole, des déficits d’attention, d’hyperactivité et d’autisme. Depuis 1991, lorsque le CDC et la FDA ont recommandé l’usage du thimerosal pour trois vaccins additionnels utilisés chez des nourrissons extrêmement jeunes (dans un des cas, quelques heures après la naissanc), le nombre estimé de cas d’autisme a augmenté de 15 fois, de 1 cas pour 2500 à 1 cas pour 166 enfants. Même pour des scientifiques et des médecins habitués à des études sur la vie et la mort, les résultats font peur.......
Cette maladie était inconnue avant 1943 lorsqu’elle fut identifiée et diagnostiquée chez 11 enfants dans les mois qui ont suivi la vaccination avec du thimerosal en 1941....
 
le témoignage de Thompson à suggérer qu’au mieux, la CDC est incompétent et erronée sur cette question. Au pire, pour utiliser le mot de Thompson de bandes, l’Agence est en fait « tordu ».
 
Vaccin "Whistleblower" : exposé de la fraude de la CDC dans les recherches concernant l'autisme
Exposer d'une des plus grandes dissimulations gouvernementale du vingt et unième siècle, Kevin Barry souffle le couvercle hors de la cupidité, la corruption de Big Pharma et les mensonges qui nuisent à nos enfants.
 
Beaucoup d'entre vous sont au courant de Poul Thorsen, le chercheur danois qui a travaillé pour le CDC et est maintenant un fugitif fédéral pour avoir détourné plus de 1 million de dollars pour générer des études exonérant les vaccins de causer l’autisme. Mais ce que vous ignorez, c’est comment c’est arrivé dans les coulisses de la CDC.
Le Thorsen dépeint dans ce livre est certainement un homme intelligent, trouver comment données-mine un riche filon de l’information médicale dans le registre danois de la santé. Mais il y a aussi quelque chose d’autre dans la personnalité de Thorsen, une nécessité pour se gagner les faveurs de puissants mécènes et leur donner ce qu’ils veulent. Il n’est pas un défaut rare et peut être quelque chose en particulier américain. Grundvig rend l’argument que, plus que toute autre chose, Thorsen a voulu rendre grand dans l’Amérique et j’ai vu de plaire à ses supérieurs à la CDC comme juste la façon de le faire. Et il a également souhaité vivre grand, acheter une édition limitée Harley, Audi Quattro, Honda SUV, ainsi qu’un demi million de dollars la maison dans la banlieue d’Atlanta tony. Cet argent aurait dû être dépensé faisant la recherche sur l’autisme honnête
 
En 2003, la revue Pediatrics publie une étude menée au Danemark qui a observé une diminution significative des taux d'autisme après élimination du pays de thimérosal, un composant à base de mercure, de vaccins. Mais grâce à l'influence corruptrice de la CDC, la version publiée de l'étude en pédiatrie en fait prétendu le contraire et allégué que retrait du thimérosal provoqué une hausse des taux d'autisme.
 
Un éminent chercheur aux Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC), le Dr William Thompson admet qu’il a joué un rôle clé en aidant à faire apparaître au grand jour la manipulation des données par le CDC. Cette fraude a consisté à dissimuler une incidence plus élevée de l’autisme due au vaccin ROR chez les garçons afro-américains. Le lanceur d’alerte, le Dr William Thompson a avoué les faits après que le Dr Brian Hooker ait réclamé et obtenu, en vertu de la Loi sur la Liberté de l’Information (Freedom of Information Act ou FOIA), les données originales d’une étude portant sur l’autisme, avec l'aide du député américain Darrell Issa, président de la Chambre de surveillance et de la réforme du gouvernement. Les documents du CDC, ainsi que les discussions avec le lanceur d’alerte révèlent une manipulation généralisée des données scientifiques, ainsi qu’une pression (du haut vers le bas)  sur le scientifique du CDC pour supprimer tout lien de causalité entre le vaccin ROR et le diagnostic ultérieur d’autisme, en particulier dans un groupe d’hommes afro-américains qui avaient reçu leur vaccin « à temps » en conformité avec le calendrier recommandé par le CDC.
 
Des milliers de familles dont les enfants endommagés par les vaccins et sont devenus autistes ont commencé à poster des vidéos sur Autism Media YouTube channel sur une page  portant ce titre, entendez le bien: nous brisons le silence sur la violence vaccinale (“Hear this well: Breaking the Silence on Vaccine Violence »)
 
ils ont dissimulé au public 340% de risques d'autisme liés aux vaccins !
 
Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l'autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français.

 

CDC : encore un complot ?

La police recherche actuellement le médecin du CDC, Timothy Cunningham, qui a apparemment disparu "sans laisser de trace". Mais son frère   Anterio Cunningham est convaincu que son frère ne se contentera pas d'un excellent travail au CDC, une belle maison, et le chien qu'il aime tant

Vaccins : le complot mondial contre la santé

Antidépresseurs : le complot mondial contre la santé

Les antidépresseurs ont l’effet inverse de ce qu’il est souhaité

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l'autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français

Dissimulation massive des effets secondaires des médicaments

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en allemand), il faut aller dans l'autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français.

le complot mondial contre la santé : codex alimentarius

Complot contre les médecins holistiques : 80 morts mystèrieuses / Guérir le cancer naturellement ?

Vous pouvez afficher les sous-titres en français. Appuyez sur lecture, cliquez sur afficher les sous titres. Une fois les sous titres affichés (en anglais), il faut aller dans l'autre commande (a coté de sous titre), Puis, cliquer sur sous titre, Puis sur traduire automatiquement, puis en français.

je soutiens STOP MED TORTURE / SMT : STOP A LA TORTURE AVEC DES MEDICAMENTS !

Torturées par leurs médecins, avec des médicaments, des millions de personnes, chaque année, en meurent, sont handicapées ou sont poussées au suicide par d'atroces souffrances. Témoignons, manifestons et disons : STOP A LA TORTURE AVEC DES MEDICAMENTS !!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.