Comment big pharma a transformé de bons médicaments naturels en poisons dangereux : aspirine, artémésia....

…Les produits de synthèse actuels n’ont rien à voir avec aucune des substances produites par la vie. Construits de toutes pièces, ce sont des corps morts et leur introduction dans l’organisme, du fait qu’il s’agit de corps chimiques étrangers à nos structures, provoque leur rejet. Ce rejet, hélas ne s’effectue pas sans léser divers organes de manière irréversible.
Au produit chimique s’oppose le médicament naturel qui, lui, est une production de la vie. Il est certain qu’au cours de l’évolution nous avons intégré en nous des structures antérieures de l’univers et qu’existent des phénomènes électromagnétiques, des résonances vibratoires, des concordances entre la plante et l’homme, entre les roches, métaux et l’être humain..
Avoir voulu tenter de parvenir par la chimie, à reconstituer l’équivalent des produits naturels, fut une capitale erreur, source de maints déséquilibres, déconvenues et scandales

Aspirine / acide acétylsalicylique

Alors que l'acide salicylique se trouve naturellement dans les plantes sous la forme de salicylates, l'acide acétyl-salicylique n'existe pas dans la nature, sa consommation ne le transforme pas en dérivé de salicylate naturel et on ne le produit que par synthèse dans l'industrie. Par exemple, voici une méthode pour le synthétiser :
Le policosanol : cet extrait de canne à sucre est aussi efficace que l'aspirine pour inhiber la coagulation, mais à des doses plus faibles et inoffensives.
 
Selon une étude menée par une équipe de chercheurs de l’Université d’Oxford, au Royaume-Uni, prendre de l’aspirine quotidiennement pourrait être dangereux pour la santé des séniors de plus de 75 ans. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont suivi plus de 3 000 personnes âgées, pendant 10 ans. Au cours de l’expérimentation, ils ont pu constater que près de 300 personnes avaient souffert d’une hémorragie digestive.
Ce qui interpelle, c’est que la totalité de ces patients suivaient un traitement antiplaquettaire, à base d’aspirine le plus fréquemment. Ces traitements sont prescrits après un AVC ou un infarctus du myocarde, pour réduire les risques de récidive. Avant 75 ans, ils sont très efficaces, mais passé cet âge, ils multiplieraient par trois le risque d’hémorragies digestives qui peuvent être fatales.
Même à faible dose, le risque existe
Pour les moins de 65 ans, le taux annuel d'hospitalisation pour une hémorragie digestive serait de 1,5 %. Il atteindrait les 3,5 % pour les patients âgés de 75 à 84 ans et les 5 % pour les plus de 85 ans. Selon ces travaux, publiés dans la revue scientifique The Lancet, même à faible dose le risque est important. Les participants à l’expérimentation n’ingurgitaient en effet pas plus de 75 mg d’aspirine chaque jour.
 
Ainsi parmi les principaux effets secondaires de l’aspirine on retrouve des lésions digestives (gastrite) et des troubles hémorragiques, dont des saignements digestifs.
 
La salicylate, communément appelé aspirine ou acide acétylsalicylique, est l’une des pilules les plus populaires et accessibles, utilisée pour des conditions courantes telles que les plaies, l’arthrite, les douleurs musculaires, et la fièvre. Elle ne coûte pas cher, est pratique et est extrêmement dangereuse. Des doses élevées ou de faibles doses sur une période de temps prolongée peut mener à des ulcères perforés et des saignements gastro-intestinaux. De plus, 90 à 95 pour cent des cas de syndrome de Reye ont été précédés par l’abus d’aspirine. Cette maladie ravage les organes internes, dont le foie et le cerveau.
 
kardégic, aspro, aspégic....
 
L'aspirine est le médicament le plus communément prescrit pour prévenir les problèmes cardiovasculaires. Mais une nouvelle étude montre que la prise d'aspirine ne présente aucun intérêt, à moins que vous ayez déjà fait une crise cardiaque. Sans compter ses effets secondaires négatifs.
Combien d’entre vous se sont vu prescrire par leur médecin de l’aspirine tous les jours pour prévenir les problèmes cardiovasculaires? Probablement beaucoup, puisque c’est aujourd’hui l’« arme préventive » la plus prescrite au monde. Pourtant, d'après une récente recherche parue dans Clinical Cardiology, cette pratique largement répandue ne servirait à rien. Cette étude observationnelle sur 33 000 patients considérés comme «à risque» (rencontrant des problèmes d’athérosclérose) montre que, à part si vous avez déjà subi un pontage coronarien ou une angioplastie, la prise préventive d'aspirine ne réduisait pas votre risque de faire une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. Et même pour 21 000 et quelques patients de l'étude ayant déjà eu une crise cardiaque, l'avantage comparatif de prendre de l'aspirine à titre préventif était mineur. Le risque de faire une crise cardiaque ou un AVC était de 10,7% pour les consommateurs d'aspirine, et de 10,5% pour les non-utilisateurs. Et puisque la prise d'aspirine peut par ailleurs augmenter le risque de saignements dans l'estomac et même le cerveau, elle ne devrait pas être prise de manière routinière, concluent les chercheurs de cette étude.
 
Pour la première fois chez l'homme, des chercheurs français de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) ont montré que ces médicaments antalgiques pourraient diminuer la fertilité masculine.
 
L’aspirine® favorise la rétention d’eau, qui se traduit par des gonflements au niveau des jambes et par de l’hypertension artérielle... Or, les reins sont à la fois en charge de l’épuration des toxines et déchets dont l’organisme ne peut se débarrasser, et du maintien de la tension artérielle.
 
Selon une étude de la revue spécialisée Archives of Internal Medecine, la prise régulière d'aspirine à faible dose entraîne un risque 30% plus élevé de saignements internes.
 
Banalisée à outrance, d’aucuns jureraient de la complète innocuité d’un produit aussi courant que l’aspirine ! Pensez donc, toute la famille en prend !A haute dose, pourtant l’aspirine est tout simplement parfaitement mortelle !Dix grammes d’aspirine, soit une dizaine de comprimés par jour, peuvent tuer un adulte. La prudence doit être absolue chez l’enfant et le nourrisson et les doses usuelles strictement respectées !
 
est naturellement synthétisé par certains végétaux (comme la reine-des-prés ou le saule), on le retrouve notamment dans des fruits, sous forme estérifiée de salicylate de méthyle. Il peut agir comme un signal hormonal pouvant déclencher, dans certains cas, une thermogenèse végétale

Artémésia annua naturel contre le palu / malaria ou le cancer et artémisinine de synthèse

consiste à produire de l'acide artémisinique à partir de levures génétiquement modifiées cultivées dans de grands fermenteurs. Puis, dans un second temps, ce composé est transformé en artémisinine par catalyse et photo-oxygénation. Là, les chercheurs et les techniciens de Sanofi sont partis de zéro. Bien que les deux composés soient chimiquement très proches le passage de l'acide artémisinique à l'artémisinine a été très compliqué à obtenir, le procédé générant quantité d'impuretés et de composés instables, autrement dit explosifs.
 
Pour augmenter son effet, mais aussi retarder l'apparition de résistances, elle est administrée en association avec une autre molécule, SP, amodiaquine ou méfloquine : ce sont les ACT, combinaisons thérapeutiques. La faible parasitémie restante grâce à l'effet de l'artémisinine est éliminée par le deuxième antipaludéen d'action plus prolongée.
 
L’artémisinine est une substance végétales secondaires, chimiquement sesquiterpène qui se produit dans les feuilles et les fleurs de l’armoise (Artemisia annua). Caractéristiques des Artemisininstruktur êtes un Trioxanringsystem et Peroxidbrücke. Il est utilisé au Vietnam, la Chine et l’Afrique utilisés pour traiter les infections provoquées par le multi-souches résistantes de Plasmodium falciparum, l’agent causal de la malaria. En Juin 2009, cependant, étaient connus depuis le Cambodge, les premiers cas de résistance.
 
Jamais l’association ne pourra conseiller aux malades qui l’appellent d’arrêter les chimios. Cependant, compte tenu des effets souvent indésirables, voire mortels (f. docétaxel), et de l’effet attendu (rémission plutôt que guérison), nous ne pouvons que leur recommander de se renseigner sur les vertus d’une plante utilisée en médecine chinoise depuis bien longtemps : l’armoise annua
 
Le Dr Len Saputo appelle l’artémisinine une « bombe intelligente pour le cancer »
 
informations et études scientifiques
 
Au début de 2007, j'ai publié un livre intitulé le cancer du sein "Cause - Prévention - Cure" (ISBN-10: 0955422108) et j'y ai décrit une découverte étonnante d'un remède contre le cancer qui existe actuellement. Toutefois, pour les raisons exposées dans les nouvelles livre de la guérison a été passé sous silence, en attendant une version synthétique de la drogue, fondée sur une herbe naturelle appelée artemsinin cultivé en Chine et au Vietnam a été élaboré. La raison de l'attente pour cette version synthétique à se concrétiser parce que une herbe naturelle ne peut pas être brevetée, et par conséquent, les grandes compagnies pharmaceutiques ne peuvent pas faire de l'argent hors de lui...."


L’Artémisinine dans le traitement du Cancer (août 2013)
Pas d’essai clinique officiel, mais le Dr. Joy Craddick, MD ( joyhealth@earthlink.net ) et le Dr. Dwight McKee, MD ( dmckeemd@aol.com ) ont débuté un essai clinique il y a trois mois sur 30 patients atteints de cancer dans la région de Portland aux États - Unis • La FDA a approuvé un essai clinique sur les chiens dans la région de DC aux États - Unis.

 

LA TISANE EST PLUS EFFICACE ET BEAUCOUP MOINS DANGEREUSE QUE LE MEDICAMENT DE SYNTHESE

Le cas des anti-inflamatoires

Cannabis chimique de synthèse

Tentatives de Big Pharma pour synthétiser le cannabis sous forme de pilule artificielle non seulement échouent, mais tuer des gens dans le processus
 
Ce nom de code désigne une molécule propriété du laboratoire portugais Bial. Elle appartient à la famille chimique des inhibiteurs de la FAAH (sigle anglais pour l’hydrolase des amides d’acides gras). Le mode d’action de ces composés aboutit à augmenter la concentration des récepteurs cannabinoïdes secrétés naturellement par l’organisme. Avant l’épisode de Rennes, les inhibiteurs de la FAAH étaient considérés comme prometteurs et plusieurs essais cliniques étaient en cours dans d’autres centre de recherche.
 
La course est sur le point de posséder du cannabis, et des entreprises comme Bayer, Monsanto et Scotts Miracle-Gro travaillent fiévreusement pour trouver des façons de breveter cette plante médicinale naturelle. Si elles réussissent, le paysage des mauvaises herbes légales changera pour toujours en faveur des monopoles d’entreprises et des empires de contrôle de la qualité qui écraseront la diversité dans cette culture de rente florissante.

Anti-diabétique

En conclusion, les résultats ont montré que la plante médicinale populaire Cecropia pachystachya possède des effets hypoglycémiants et antioxydants qui ont confirmé l'utilisation traditionnelle de la plante dans le traitement du diabète. L'acide chlorogénique et les flavonoïdes C-glycosylés peuvent expliquer ces activités.

"Les nouveaux antidiabétiques, beaucoup moins éfficaces, beaucoup plus dangeux et 20 fois plus cher"